Nos actions pour la planète

Une alimentation durable

Nous sommes aujourd’hui tous conscients que nos choix en matière d’alimentation ont des conséquences sur notre santé. Mais on est moins souvent conscients de l’impact de notre façon de manger sur l’environnement. A la Cabriole, nous sensibilisons les jeunes au plaisir de manger des aliments qui nous font du bien et qui respectent notre Terre. Pour cela, nous privilégions des aliments :

  • locaux de manière à disposer de produits fraîchement récoltés, qui ont parcouru un trajet court entre leur lieu de production et la Cabriole et dont on connaît le producteur avec qui une relation de confiance s’est instaurée ;
  • de saison afin d’éviter les fruits et légumes cultivés en serre, grands consommateurs d’énergie fossile ;
  • biologiques car nous voulons offrir des aliments sains dont le mode de production respecte la Terre ;
  • non transformés car qui dit transformation dit conservateurs, ajout de sel et/ou sucre, dégradation des éléments nutritifs (minéraux, vitamines, oligo-éléments, … ) et emballages ;
  • surtout végétaux : nous proposons des repas incluant moins de viande que nous remplaçons par d’autres sources de protéines animales (œufs, poisson) et végétales (légumineuses associées à certaines céréales telle que le quinoa).

Pour accompagner les repas, les enfants boivent de l’eau d’une fontaine et des jus de fruits.

Nous sensibilisons également les jeunes au respect de la nourriture et du travail de ceux qui l’ont produite et les incitons donc à éviter tout gaspillage. De notre côté, les déchets de cuisine et les restes de table sont recyclés par les poules ou dans le compost.

 

Un petit potager

Un espace dédié aux plantes aromatiques est installé à la Cabriole. Outre leur utilité dans la préparation des plats, ces plantes sont aussi l’occasion de faire découvrir aux enfants les saveurs que le persil, le thym, le romarin, la sauge, la coriandre, le basilic, … apportent.

Un espace plus important est en préparation pour la culture des « trois sœurs ». Ces cultures complémentaires représentent les principales espèces cultivées traditionnellement par les peuples d’Amérique du Nord et d’Amérique centrale. Il s’agit de la courge, du maïs et du haricot grimpant. La culture, sur un même espace, de ces trois plantes compagnes présente plusieurs avantages. Les plants de maïs servent de tuteur aux haricots grimpants. Les haricots fixent l’azote indispensable à la croissance du maïs et de la courge. Au sol, la courge maintient l’humidité et limitent la croissance des mauvaises herbes.

En outre, d’un point de vue nutritionnel, la combinaison du maïs et du haricot constitue une source importante de protéines.

 

Préservation de la faune et de la flore

Nous n’utilisons ni insecticide ni herbicide. Et nous favorisons la nidification des oiseaux grâce à nos arbustes et nos nichoirs disposés sur le site.

 

L’eau de pluie

L’eau de pluie est récupérée sur la plupart des toits de la Cabriole. Cette eau est utilisée pour les toilettes à eau, dans les abreuvoirs des poneys, pour l’arrosage du potager et des fleurs, pour nettoyer les sentiers, … .

 

Une petite station d’épuration

Les eaux usées de nos cabanes de logement sont raccordées à des drains de dispersion en terre. Pour le respect de cette terre, la Cabriole n’utilise que des produits écologiques pour les sanitaires. La Cabriole fournit aux enfants et accompagnants le gel douche, le savon, le shampoing et le dentifrice.

 

Les toilettes sèches

Nous avons également opté pour des toilettes sèches sur une partie de notre site, toujours dans le souci du respect de l’eau potable. Car avec les toilettes sèches, on évite le gaspillage de 3 à 10 litres d’eau à chaque utilisation.

En outre, ces toilettes permettent de recycler et valoriser des matières qui habituellement sont rejetées à l’égout et nécessitent de lourdes opérations d’épuration d’eaux. L’eau dans les toilettes apparaît donc comme un confort totalement démesuré quand on sait que le manque d’eau potable est la première cause de mortalité dans le monde et qu’1,2 milliard de personnes n’ont pas accès à l’eau potable.

La matière organique issue des toilettes sèches, comme celle des résidus du jardin ou de la cuisine, est une ressource bienfaitrice. Le processus naturel de compostage de ces matières permet d’obtenir un compost valorisable pour le jardin. Plus besoin de terreau !!!

 

Consommation d’énergie minimum

Nous produisons une partie de notre électricité grâce aux panneaux photovoltaïques installés sur le toit des cabanes d’hébergement.

Progressivement, nous remplaçons nos ampoules par des éclairages LED.

La plupart des fenêtres sont dotées de double vitrage.

Le chauffage se fait avec des poêles à bois ou à pellets. Pour le nouveau bâtiment, une chaudière à pellets assure un chauffage écologique.

Toutes nos cabanes sont bâties en bois, la décoration est faite avec du matériel de récupération, avec des pigments naturels.

 

Pas de Wi-Fi dans la zone d’hébergement

Afin d’éviter l’exposition aux ondes électromagnétiques et à leur menace sur la santé humaine, la zone d’hébergement n’est pas couverte par le Wi-Fi. Celui-ci est limité à la zone proche du bureau.